egiptomaníacos2007

Historia del Egipto Faraónico
 
ÍndicePortalFAQBuscarRegistrarseMiembrosGrupos de UsuariosConectarse

Comparte | 
 

 Mariemont : le retour de la momie d'Hor

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo 
AutorMensaje
Semíramis
Admin


Cantidad de envíos : 45937
Localisation : KV 43
Fecha de inscripción : 10/06/2007

MensajeTema: Mariemont : le retour de la momie d'Hor   Sáb Abr 19, 2014 12:14 am

Mariemont : le retour de la momie d'Hor


Une pièce exceptionnelle est arrivée jeudi au Musée Royal de Mariemont : la momie d'Hor, un prêtre d’Amon qui vivait en Égypte 700 ans avant notre ère. Le cercueil en bois peint, parfaitement conservé et restauré, est exposé à côté du corps emmailloté dans la salle des collections égyptiennes du musée. Cette pièce restera visible pendant plusieurs années à Mariemont grâce à un accord de prêt à long terme avec le Rijksmuseum van Oudheden de Leiden (Pays-Bas), propriétaire de la momie.


Et aussi
Le Musée de Mariemont


Arnaud Quertinmont, docteur en égyptologie, est attaché au Département Égypte et Proche-Orient et à ce titre responsable de l'accueil des restes funèbres de Hor au Musée Royal de Mariemont. Il est chargé notamment des conditions de préservation et d’exposition du corps embaumé : "Il faut prendre des précautions particulières : température et taux d’humidité contrôlés, aucune lumière solaire directe pour éviter la chaleur et les rayonnements ultraviolets. C’est nécessaire parce qu’il s’agit d’une pièce fragile, car il s’agit de bois, mais aussi de restes humains, ce qui implique par ailleurs un volet éthique."

En pratique, confronté au corps d’une personne qui n’a plus aucun proche en vie depuis longtemps et dont la religion et même la civilisation ont disparu, on peut difficilement imaginer de respecter des rites… "Il s’agit plus d’une forme de respect laïc pour la dépouille de ce qui a été un être humain. Elle s’installe naturellement", explique Arnaud Quertinmont. "Lorsque nous avons ouvert la caisse contenant la momie, toutes les personnes présentes ont spontanément baissé le ton. On n’aurait pas imaginé faire la fête autour de ce corps. Ni de l’exposer démailloté ou sous une lumière vive. Au contraire, la momie d’Hor est présentée sous une lumière tamisée." Une ambiance qui invite au recueillement et accroît le mystère entourant cette pièce archéologique. La momie est présentée à côté du cercueil, entourée de ses amulettes et couverte d’une résille de perles.

"Hor", aussi commun à l'époque que Pierre Dupont aujourd'hui

On ne sait pas grand-chose du personnage momifié, notamment parce qu’on ne sait rien des circonstances de sa découverte : "Ce n’est pas une pièce de fouilles, explique Arnaud Quertinmont, elle a été achetée au XIXe siècle, à une époque où les antiquités égyptiennes étaient très à la mode, et elle appartient depuis cette époque au Rijksmuseum van Oudheden. Mais on est sûr de son authenticité, notamment grâce à la cohérence du style et du niveau de langage des inscriptions en hiéroglyphes. Les faussaires les recopient sans rien comprendre et sur les fausses momies, les textes ne signifient rien. De même les pratiques de momification observées sur Hor sont conformes aux techniques d’époque. Tout ce qu’on peut dire d’Hor, un nom très répandu en Égypte, ce qui ne facilite guère les possibilités d’identifier le défunt à d’autres sources, c’est qu’il a été un prêtre d’un certain niveau, quelque chose comme l’équivalent d’un évêque, explique l’égyptologue, mais c’est hasardeux de comparer. D’autant qu’à l’époque, la prêtrise n’était pas un boulot pour la vie, mais une activité temporaire, sauf pour les grands-prêtres. On peut dire que notre personnage a reçu un traitement de momification ‘standard-plus’ : pas du bas de gamme, mais pas le ‘top’ non plus."

Cause du décès inconnue

Les examens radiographiques ont permis de déterminer que l’homme mesurait entre 1,65 m et 1,70 m et que sa mort est survenue alors qu'il était dans une tranche d'âge de 22 à 44 ans. Le corps a été vidé de son cerveau et de ses organes internes comme il était d'usage lors de l'embaument. Aucun indice sur les causes de la mort n'a pas être recueilli, notamment suite à l’absence d’organes. "Avec les techniques modernes, on n’a plus besoin de démailloter les momies pour les analyser", remarque Arnaud Quertinmont.

Le cercueil de Hor présente un décor remarquable. En dessous du très beau visage du défunt se trouve plusieurs éléments et concepts divins devant l'aider à renaître : une forme du dieu soleil (à tête de bélier), les quatre enfants d'Horus, Isis et sa sœur Nephtys et tout en bas le symbole du dieu des morts, Osiris. Au centre du cercueil se trouve le lit funéraire sur lequel repose la momie. En dessous de celui-ci se trouvent les quatre vases canopes censés contenir les viscères du défunt.

La momie est enveloppée d'un linceul orné d'une résille de perles de faïence qui recouvre le corps des épaules aux chevilles. Un scarabée ailé, image du soleil levant, et quatre amulettes représentant les enfants d'Horus (les protecteurs de la momie) sont inclus dans la résille.

La plus riche collection égyptologique de Wallonie

La présence de cette œuvre au sein du riche ensemble "Égypte" du Musée royal de Mariemont conforte son statut de première collection égyptienne de Wallonie. Ce qui est dû notamment aux nombreuses acquisitions du fondateur Raoul Warocqué, à des prêts, des dons, des achats, des legs et à des dépôts de la Wallonie.

C’est la seconde fois que Hor séjourne au Musée royal de Mariemont : en 1981, le cercueil et sa momie avaient déjà été prêtés par le Rijksmuseum van Oudheden de Leiden. Ce partenariat témoigne de la qualité du travail pédagogique et scientifique réalisé par le personnel du musée et de la confiance établie entre les deux institutions.

L'arrivée de la momie participe à la nouvelle présentation des salles du Musée. La scénographie des collections égyptiennes a d'ailleurs été pensée autour de cette pièce occupant une place centrale.

Patrick Bartholomé


http://www.rtbf.be/info/regions/detail_mariemont-le-retour-de-la-momie-d-hor?id=8250815









La momie est exposée sous une enceinte qui assure une température et un taux d'humidité constants.
Momie d'Hor © Musée Royale de Mariemont et Rijksmuseum van Oudheden (Leiden)

Volver arriba Ir abajo
Ver perfil de usuario http://nieblaysombras.blogspot.com/
Semíramis
Admin


Cantidad de envíos : 45937
Localisation : KV 43
Fecha de inscripción : 10/06/2007

MensajeTema: Re: Mariemont : le retour de la momie d'Hor   Sáb Abr 19, 2014 12:14 am

Volver arriba Ir abajo
Ver perfil de usuario http://nieblaysombras.blogspot.com/
 
Mariemont : le retour de la momie d'Hor
Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba 
Página 1 de 1.
 Temas similares
-
» La representación del difunto en el arte egipcio
» Momia de la bordadora
» La Dame d'Antinoé : une "momie" au château de Lunéville

Permisos de este foro:No puedes responder a temas en este foro.
egiptomaníacos2007 :: 

EGIPTO ACTUAL

 :: Egipto: Exploradores, descubridores, arqueólogos y egiptólogos :: Hallazgos arqueólogicos en Egipto
-
Cambiar a: